5 bonnes raisons pour adopter le titrage automatique

11/04/2022

Aujourd'hui, la technologie évolue à grands pas et les prix sont de plus en plus compétitifs. Pourquoi ne pas oser la transition du titrage manuel au titrage automatique ?

Le titrage continue d'être une analyse essentielle pour un grand nombre d’industries. Le titrage manuel reste d’usage courant ; il est rapide et facile à réaliser. Cependant, l'appréciation visuelle et le dosage manuel font que les résultats restent subjectifs. Les normes de qualité en analyses scientifiques sont de plus en plus exigeantes. Les producteurs, tout comme les consommateurs, doivent avoir la garantie que toutes les exigences de qualité sont respectées de manière permanente et immuable.

Le titrage automatique élimine l'élément subjectif grâce à la détection automatique du point final.

La technologie de titrage automatique est plus simple d’appréhension, plus intuitive et désormais d’un prix abordable. De nombreuses entreprises évaluent des périodes d'amortissement de 1 à 2 ans pour les systèmes multiparamètres à haute performance. Les titreurs monoparamètres coûtent désormais moins de 1 000 €. Outre les aspects financiers, les entreprises, qui nous ont fait confiance, déclarent que les clients considèrent l'investissement en systèmes automatisés comme une preuve d'engagement du fournisseur en matière de qualité et de précision. Cette technologie est en train de devenir une nécessité en matière de compétitivité pour de nombreuses industries. Pour l'entreprise elle-même, le titrage automatique réduit les risques de défaillances de qualité grâce à un meilleur contrôle et à une meilleure traçabilité des analyses.

Changer les habitudes est parfois difficile et pourtant, nous allons vous citer 5 raisons irréfutables qui sauront vous convaincre d’opter pour un système automatisé.

Principes de base du titrage

xxx

Tout d’abord, résumons le fonctionnement des titrages.

  1. Une solution de concentration connue, appelée titrant, est ajoutée pour réagir avec l’échantillon que vous souhaitez mesurer, appelé analyte.
  2. Le titrant est ajouté jusqu’à ce qu’un point d’équivalence soit atteint, indiquant la fin du titrage.

Titrage manuel

Dans de nombreux titrages manuels, un indicateur chimique signale le point final. L’indicateur chimique change de couleur une fois que le titrant réagit avec tout l’analyte (c’est-à-dire toute l’acidité ou le sel dans un échantillon alimentaire). Ces changements de couleur peuvent être difficiles à voir et peuvent être interprétés différemment par les utilisateurs. Par exemple, un titrage d’acidité ajoute une base telle que l’hydroxyde de sodium à un échantillon. En fin de réaction, la phénolphtaléine passe de l’incolore à rose et à un pH de 8,2. Cependant, la perception visuelle du rose diffère d’une personne à une autre personne, ce qui entraîne des résultats incohérents parmi les techniciens de laboratoire.

Lorsque vous travaillez avec des échantillons colorés, tels que des aliments, la détection de ce changement de couleur devient encore plus difficile. L’échantillon de lait ci-dessous est titré à pH 6,8 (à gauche) et pH 8,2 (à droite).

Le titrage automatique résout de nombreux problèmes avec les méthodes manuelles et apporte de nouveaux avantages.

Raison 1 Point d’équivalence basé sur des données, et non sur des appréciations

xxx

Les titreurs automatiques utilisent des capteurs comme indicateurs. Ces capteurs sont sensibles à la quantité d’analyte dans votre échantillon. Par exemple, nous utilisons une électrode de pH dans les titrages d’acidité et une électrode en argent pour les titrages au sel (NaCl). Ces électrodes fonctionnent en détectant le changement de tension résultant de la réaction chimique au point, où tout l’analyte est entièrement consommé par le titrant.

Le titreur automatique analyse les données et détermine le volume exact utilisé pour atteindre le point final. Cette méthode présente l’avantage d’une détection particulièrement précise et non subjective des points finaux, exempte d’erreurs.

Raison 2 Meilleures précision et reproductibilité

xxx

Les titrages manuels utilisent une burette en verre pour ajouter le titrant à l’échantillon. Un robinet (une vanne qui peut être ouverte ou fermée manuellement pour permettre un écoulement titrant) contrôle le dosage de la burette. Cependant, la précision de ces doses dépend entièrement de de l'habileté de l'analyste. Dans des conditions idéales, cela peut donner des résultats raisonnablement précis, mais n'est pas fiable lorsqu'il s'agit de comparer les résultats de différents opérateurs ayant des niveaux d'expérience différents.

Avec le titrage automatique, une pompe à piston de haute précision effectue des ajouts de titrant. Cette pompe est capable de doser des volumes d’une précision à 0,001 mL. Cela offre une finesse de dosage impossible à réaliser avec avec un titrage manuel. De plus, étant donné que le dosage est effectué par une pompe automatique, les résultats ne seront pas influencés par les compétences de l'analyste. Au lieu de cela, l'implication de l'utilisateur se limite à :

  • préparer l'échantillon
  • introduire l'électrode et l'embout de dosage du titrant.
  • appuyer sur Start

Chaque échantillon est titré exactement de la même manière puisque les paramètres de contrôle sont préprogrammés.

Raison 3 Moins de produits chimiques et de volume d’échantillons

xxx

Pour obtenir des résultats précis, la résolution de dosage plus faible - typique des titrages manuels - est généralement compensée par une taille d'échantillon plus importante. Le volume élevé du réactif de titrage compense l'incapacité à effectuer de petites doses, ce qui entraîne une utilisation accrue de produits chimiques.

La consommation accrue de produits chimiques est un problème impactant, surtout si le titrant est cher...

Exemple
Le sel et l'acidité sont des analyses courantes dans les aliments. Le sel est déterminé par titrage avec du nitrate d'argent, un réactif de titrage coûteux. Un litre de nitrate d'argent 0,1N (la concentration la plus courante pour les titrages alimentaires) coûte entre 90 et 120 €, selon le fournisseur.

Le titrage automatique peut réduire considérablement la consommation de titrant sans compromettre la précision des résultats. Grâce à la haute précision du dosage, les titrages peuvent utiliser des échantillons de moindre volume et, par conséquent, utiliser moins de titrant.

Le coût initial de mise en route d'un titrage automatique est plus élevé, mais il peut être largement compensé par des économies sur les produits chimiques. Le coût de l'échantillon gaspillé est également à prendre en compte. La disponibilité de méthodes liées de certaines applications permet de réaliser deux titrages sur un seul échantillon.

Raison 4 Gain de temps et de la productivité

xxx

L’avantage principal du titrage automatique est l'économie de temps de travail.

Les titrages manuels requièrent toute l'attention de la personne qui effectue le test, car elle ajoute le titrant et surveille le point final. Comme l'analyste est occupé pendant toute la durée du test, il ne peut pas effectuer d'autres tâches tant que le titrage n'est pas terminé.

Lorsque le titrage est automatisé, l'utilisateur n'est plus impliqué dans le processus de titrage une fois qu'il a préparé l'échantillon et démarré le titreur. Pendant que le titrage progresse de manière autonome, l'opérateur peut vaquer à d’autres tâches jusqu’à la fin du titrage.

Le passeur d’échantillons permet d’optimiser encore davantage le temps de travail disponible avec une gestion automatique de titrage de 18 échantillons.

Le passeur d’échantillons HI921 peut automatiser jusqu’à 18 échantillons en lot en combinaison avec le titreur HI932C. Découvrez les différents modèles du passeur d’échantillons ici. !

Raison 5 Traçabilité des données

traçabilité des données

Même si un titrage manuel est effectué correctement, le résultat n'est pas facilement traçable en raison de l'absence de rapport. Le rapport manuel est faisable, mais il peut être sujet à des erreurs de transcription et de transfert des données et il est par ailleurs lourd à gérer.

Les systèmes de titrage automatique sont capables de générer un rapport automatique pour chaque titrage.

Ce rapport peut être personnalisé pour inclure les résultats, les paramètres de titrage, les points de dosage spécifiques et les informations relatives aux bonnes pratiques de laboratoire (BPL). Ce rapport détaillé permet de s'assurer de la validité et la conservation des données.

Conclusion

Les systèmes de titrage automatique sont des outils exceptionnels permettant d’augmenter la productivité, de garantir la précision, la traçabilité et la tranquillité d'esprit au laboratoire ou en production.

Certes, l’investissement d’acquisition des équipements peut paraître onéreux mais c’est un faux ressenti.

Pour les applications de routine à fortes cadences, les économies de temps et de réactifs rentabilisent à elles seules très rapidement un système de titrage automatique moderne.

En fonction de vos besoins et pratiques, vous pouvez choisir entre un système de titrage plurivalent permettant de réaliser plus d’une centaine de méthodes pour un budget inférieur à 5 000 €. Si vous n’avez besoin que d’une routine de titrage, les mini-titreurs monoparamètres sont disponibles à moins de 1 000 €.

Lorsque vous choisissez Hanna Instruments pour vos travaux de titrage, nous vous fournissons l'instrument, les réactifs et les électrodes, et aussi le support technique et la mise en service de l’équipement.

Avec Hanna Instruments, passez au titrage automatique en douceur.

Découvrez les titreurs Karl Fisher de Hanna Instruments !

Découvrez les titreurs potentiométriques de Hanna Instruments !

 




< Retour