Contrôler la qualité du miel avec précision et simplicité

27/07/2022

Le miel et l'abeille mellifère sont inséparables. Le miel n'existe pas sans l'abeille. Et une colonie d'abeilles mellifères ne peut pas exister sans sa réserve de miel. Seul le miel permet à l'abeille mellifère de passer l'hiver en tant que colonie. En tant que colonie riche en individus, les abeilles mellifères ont un avantage sur toutes les autres espèces d'abeilles au printemps. Alors que la reine des bourdons élève encore péniblement son premier couvain, l'abeille est déjà active avec de nombreuses ouvrières. Les abeilles mellifères peuvent utiliser efficacement l'offre de nectar et de pollen dès le printemps. Les butinages de masse ne sont une bénédiction que pour une seule colonie. Les abeilles solitaires ne peuvent pas exploiter l'offre. Chaque miellée, qu'il s'agisse de nectar ou de miellat, est principalement composée de sucres et d'eau. Malheureusement, une telle solution de sucre est rapidement périssable et inutilisable comme réserve. Les abeilles doivent donc conserver leurs réserves pour passer l'hiver en toute sécurité. De la même manière que nous, les humains, traitons nos réserves, les abeilles mellifères ajoutent des substances au nectar et au miellat qu'elles récoltent et en retirent l'eau. L'extraction de l'eau est un processus complexe qui dure plusieurs jours et comprend de nombreuses étapes. Mais le résultat en vaut la peine : la solution sucrée instable est transformée en miel qui se conserve.

Pour prendre soin au mieux du trésor de ces travailleuses, Hanna Instruments vous propose des outils simples, faciles d'utilisation et économiques.

Mesure de la teneur en eau du miel

Analyse globale de l'eau des aquarium

La teneur en eau d’un miel provient essentiellement de l’humidité du nectar mais peut être influencée par de nombreux facteurs, parmi lesquels : - le moment de la récolte - le taux d’operculation des rayons - les conditions de stockage - les conditions climatiques lors de la récolte. L’humidité est une des caractéristiques les plus importantes du miel, car elle joue un rôle primordial dans sa qualité. Elle intervient dans la viscosité, la cristallisation, la saveur et la fermentation du miel. Les normes légales admettent un miel jusqu’ à 20 % mais seuls les miels dont l’humidité est inférieure à 18 % se conservent bien. En excès, l’humidité est souvent responsable de la fermentation du produit et provoque donc un goût désagréable d’alcool de prune. Trop sec (< 16,5 %), le miel ne libère plus ses arômes de façon optimale. Il colle en bouche et assèche toute votre salive. (Source : CARI)

1. Préparation d’un échantillon

  • Déposez 20 à 50 g de miel dans un becher et mélangez avec une cuillère en plastique.

2. Méthode de mesure

  • Appliquez le miel sur la surface du prisme du réfractomètre HI96801 avec une cuillère en plastique. Si des bulles d’air sont présentes, remuez avec une cuillère en plastique pour les supprimer.
  • Appuyez sur le bouton “READ”. La valeur du brix (%) est affichée en 2 secondes !
 
Description de l'image
 

Dualité : brix / humidité

Le degré brix du miel indique la quantité de sucre (en g) contenue dans 100 g de miel refroidi à 20°C. Il existe donc une légère différence entre le degré brix et le pourcentage de matière sèche d’un miel. L’inverse du brix (100-brix) ne nous donne donc pas strictement la teneur en eau. Plus le miel est minéralisé, plus il contient de matières autres que des sucres et plus l’écart entre le véritable pourcentage de matière sèche et le pourcentage de sucres (degré brix) risque de devenir appréciable. (Source : magazine abeilles et cie)

 

Mesure de la conductivité du miel

analyse des nitrites eau douce HI707

La mesure de la conductivité donne de précieux renseignements sur l’origine botanique et permet notamment de différencier les miels de fleurs des miels de miellat. Le miel de miellat, miel fabriqué à partir d’une substance élaborée par les pucerons grâce à la sève des végétaux, a une conductivité plus élevée (>0,8 mS/cm) qu’un miel de nectar (0,15 -  0,3 mS/cm). Certains miels de fleurs possèdent cependant une conductivité plus élevée (pissenlit, bruyère) (Source : CARI).

1. Préparation de l’échantillon

  • Dans un bécher mélangez 10 g de miel avec 75 ml d’eau distillée.

2. Procédure de mesure

  • Plongez l’instrument  HI 98331 dans l’échantillon.
  • Attendez la stabilisation de l’afficheur et lisez le résultat.
  • Multipliez la valeur par 1,5.
 

Mesure du pH du miel

analyse nitrites eau de mer HI764

Le pH est, avec la teneur en eau, un paramètre essentiel pour déterminer la stabilité du miel. Le pH mesure l’activité chimique, et non la concentration, des protons (H+) contenus dans les acides du miel. C’est pour cette raison qu’une mesure directe avec électrode de pénétration délivre des résultats plus bas qu’en solution aqueuse. La méthode impose que la mesure de pH s’effectue avec un échantillon de miel dilué avec de l’eau distillée et le pH-mètre de poche HI9810322.

À lire aussi : Photomètre compact pour l'analyse de la couleur du miel





< Retour