Guide de l'analyse environnementale de l'eau

02/05/2022

L'eau est l'une des ressources les plus vitales pour notre planète. Avec une population en constante augmentation, il est essentiel de surveiller la qualité de l'eau dans l'environnement afin de pouvoir détecter les changements et prendre des mesures si nécessaire. Dans ce blog, nous abordons les mesures importantes de la qualité de l'eau et la manière de les étalonner sur le terrain pour obtenir les meilleurs résultats.

Lire aussi : "Oxygène dissous : les avantages de la mesure optique".

Retrouvez notre sélection d'instruments multiparamètres de terrain pour l'analyse environnementale de l'eau

Qu'est-ce que la qualité de l'eau ?

xxx

La qualité de l'eau est une mesure de l'aptitude de l'eau à être utilisée à des fins spécifiques, telles que l'eau potable, la baignade, l'agriculture ou la production d'énergie. Une eau considérée comme impropre à un usage peut être parfaitement acceptable pour un autre. La qualité est une déclaration des caractéristiques physiques, biologiques et chimiques de l'eau basée sur des conditions significatives. Ces conditions peuvent varier selon le lieu, par exemple à différents endroits d'une rivière, ou selon le temps, en fonction du climat. Les eaux de surface et les eaux souterraines peuvent également influencer la qualité de l'autre, car les deux sont liées au niveau de la nappe phréatique. Il est important de reconnaître que la qualité de l'eau peut être affectée par des facteurs tant naturels qu'anthropiques.

Un contrôle régulier des sources d'eau peut aider à identifier les problèmes potentiels avant qu'ils ne causent de graves dommages.

Étalonnage sur le terrain

xxx

L'étalonnage est une étape essentielle pour obtenir des résultats précis et reproductibles. Idéalement, vous devriez étalonner votre instrument de mesure avant de l'utiliser le jour de l'échantillonnage. Un contrôle de l'étalonnage à la fin de la journée peut être effectué pour déterminer si l'instrument n'est plus étalonné. Selon la nature de votre projet, vous devrez peut-être effectuer des contrôles d'étalonnage plus fréquents tout au long de la journée, en plus du contrôle de fin de journée. N'oubliez pas d'utiliser uniquement des solutions d'étalonnage fraîches et des électrodes propres, car la saleté peut affecter vos résultats.

Quels sont les paramètres de qualité de l'eau les plus importants ?

Il existe un certain nombre de paramètres qui peuvent être mesurés pour indiquer la qualité de l'eau. Ces paramètres peuvent être une mesure des caractéristiques physiques telles que l'acidité, la conductivité ou la température ; un relevé des niveaux de différents nutriments dans l'eau, tels que les nitrates et les phosphates ; ou une indication des éléments et composés importants dans l'eau, tels que l'oxygène dissous. Chaque paramètre comporte des normes et des directives générales permettant de déterminer si un échantillon testé doit être considéré comme acceptable ou dangereux. Les résultats de ces tests ne sont pas nécessairement absolus, car ils doivent être comparés à ce qui est considéré comme des niveaux normaux pour une masse d'eau.

pH

xxx

Qu'est-ce que le pH ?

Le pH est une mesure de la concentration relative des ions hydrogène et des ions hydroxyde dans l'eau. L'échelle va de 0 à 14, où 0 correspond à une solution fortement acide et 14 à une solution fortement basique.

Pourquoi est-il important de mesurer le pH ?

Le pH est un moyen d'évaluer l'aptitude de l'eau à accueillir des plantes vivantes et des organismes animaux. Si l'eau est devenue trop acide ou trop alcaline en raison de polluants naturels ou artificiels, cela peut avoir un effet profondément négatif sur la vie aquatique. Le pH d'une masse d'eau est considéré comme normal si sa valeur est comprise entre 5,0 et 9,0, mais il devrait idéalement se situer entre 6,0 et 8,0.

Comment mesure-t-on le pH ?

Les tests de pH courants, tels que les kits de tests chimiques et les bandes de pH, sont simples et bon marché. Cependant, ils présentent certains problèmes qui peuvent conduire à des résultats inexacts. Les deux méthodes de test du pH vous donnent des résultats basés sur une réaction chimique qui se traduit par un changement de couleur. Lorsque votre échantillon de papier ou de liquide change de couleur, faites-le correspondre au guide des couleurs fourni et obtenez votre valeur de pH.

Un moyen plus précis de tester le pH est l'utilisation d'un pH-mètre. Lors du choix d'un pH-mètre, il faut tenir compte d'un certain nombre de considérations concernant à la fois l'électrode et l'instrument. Veillez à utiliser un pH-mètre et une électrode qui conviennent le mieux au travail sur le terrain.

Étalonnage du pH sur site

La première étape consiste à choisir des solutions tampons qui incluent votre valeur attendue. L'étalonnage en deux points ou en plusieurs points consiste à étalonner au moins deux points de pH, l'un au-dessus et l'autre au-dessous de la plage de pH souhaitée. Par exemple, si vous voulez mesurer le pH du jus de citron, qui a un pH d'environ 2, vous pouvez utiliser les tampons techniques pH 1.00 et pH 4.01 pour un étalonnage en deux points. Si le pH de votre échantillon d'eau est inconnu, un troisième point d'étalonnage garantira une meilleure précision.

  • Remplir un bécher avec suffisamment de solution tampon pour couvrir la jonction des électrodes (environ 75 mL dans un bécher de 100 mL).
  • Placer l'électrode dans le bécher contenant la solution tampon et remuer doucement.
  • Confirmez le point d'étalonnage lorsque la valeur mesurée est stable ou lorsque les chiffres ne changent pas pendant au moins 5 secondes.
  • Répétez l'opération pour des points d'étalonnage supplémentaires. Veillez à rincer à l'eau claire entre les points d'étalonnage. Il est recommandé d'utiliser au moins deux points d'étalonnage.
  • L'étalonnage est terminé. Rincer l'électrode avec de l'eau déminéralisée et la conserver selon les instructions du fabricant.

Température

xxx

Qu'est-ce que la température ?

La température est l'une des mesures les plus courantes dans notre vie quotidienne. Dans le contexte de la qualité de l'eau, la température peut fournir une indication sur les conditions de vie des plantes et des animaux aquatiques. Les températures chaudes sont généralement considérées comme favorables à la croissance des populations aquatiques. Toutefois, au-delà d'un certain point, la température peut avoir l'effet inverse et contribuer à une diminution de la diversité biologique dans une masse d'eau.

Pourquoi la mesure de la température est-elle importante ?

Les organismes aquatiques tels que les poissons et le plancton ont le sang froid, et la température de l'eau affecte donc directement la température de leur corps. Ces organismes ont des plages de température dans lesquelles ils peuvent survivre ou se développer. Lorsque la température s'approche de la limite supérieure de sa plage pour un organisme, l'activité biologique est à son maximum. Cette activité diminue à l'extrémité inférieure de la fourchette. Si la température dépasse la plage acceptable pour un organisme, l'approvisionnement en oxygène disponible peut être trop faible pour permettre la vie. En effet, l'eau chaude a un point de saturation en oxygène beaucoup plus bas que l'eau froide. Si la température est inférieure à la fourchette acceptable, l'activité est insuffisante pour que l'espèce se développe. Les températures élevées contribuent également à la prolifération des algues. L'oxygène est consommé lorsque ces algues sont décomposées par les bactéries, ce qui réduit la quantité d'oxygène dissous disponible.

La température d'une masse d'eau varie en fonction de l'heure de la journée et de la quantité de lumière solaire qui réchauffe la surface de l'eau. Les températures acceptables varient également en fonction du type de rivière ou de cours d'eau. Cela dépend du bassin versant qui alimente le cours d'eau. Par exemple, si le ruisseau est alimenté par une source de montagne, la température naturelle du ruisseau peut être assez fraîche (moins de 20 °C). Un cours d'eau considéré comme une eau chaude a une température moyenne supérieure à 20 °C, mais inférieure à 30 °C. La température peut également être influencée par le débit d'une masse d'eau. Si le débit d'eau est augmenté, peut-être en raison d'une forte pluie, on peut s'attendre à ce que la température baisse. L'augmentation du débit a un effet de refroidissement sur la température de l'eau.

La pollution par la température, également appelée pollution thermique, peut être causée par le ruissellement d'eau chauffée sur de l'asphalte ou du béton. Elle peut également provenir d'effluents industriels déversés dans le plan d'eau, ou de l'eau utilisée comme agent de refroidissement dans les centrales nucléaires. Cette eau est considérablement plus chaude que l'eau dans laquelle elle est déversée, ce qui peut augmenter la température globale du plan d'eau. La température peut également être liée à la turbidité. Comme la quantité de lumière absorbée augmente à mesure que l'eau s'assombrit, la température augmente.

Comment mesure-t-on la température ?

De nombreux thermomètres simples utilisent la technologie des thermistances. La thermistance est un dispositif semi-conducteur dont la résistance varie en fonction de la température. Lorsque la température augmente, la résistance diminue. Cette résistance, mesurée par la thermistance, est ensuite convertie en une valeur qui s'affiche sur l'échelle Celsius. Les capteurs à thermistance sont adaptés à une plage de température allant de -50 °C à 150 °C.

De nombreux instruments de mesure sont étalonnés en usine pour les mesures de température. Il est bon de vérifier au moins une fois par an, dans un environnement de laboratoire, que votre capteur de température fonctionne correctement.

Conductivité (EC) / Solides dissous totaux (TDS)

xxx

Qu'est-ce que la conductivité ?

La conductivité électrique (EC) mesure la capacité d'une substance à transférer un courant électrique. De petites particules chargées, appelées ions, aident à transporter la charge électrique dans une substance. Ces ions peuvent être chargés positivement ou négativement. Plus il y a d'ions disponibles, plus la conductivité est élevée ; moins il y a d'ions, plus la conductivité est faible. La conductivité électrique est généralement exprimée en milliSiemens par centimètre (mS/cm).

Les matières dissoutes totales (TDS) sont la quantité de substances dissoutes dans une solution. Cette mesure représente toutes les substances inorganiques et organiques dissoutes dans un liquide. Les résultats sont affichés en milligrammes par litre (mg/L), parties par million (ppm), grammes par litre (g/L) ou parties par mille (ppt).

Pourquoi la mesure de la conductivité est-elle importante ?

La conductivité électrique (EC) est un autre moyen d'évaluer la qualité de l'eau, car la présence accrue de solides dissous totaux (TDS), exprimée par l'EC, peut être un indicateur de polluants. La conductivité électrique peut être affectée par les carbonates du calcaire, les polluants ponctuels d'origine humaine tels que les stations d'épuration des eaux usées, ou les polluants non ponctuels d'origine humaine tels que les fosses septiques ou le ruissellement agricole.

Des concentrations élevées de TDS peuvent diminuer la qualité de l'eau et causer des problèmes d'équilibre hydrique pour certains organismes. D'autre part, de faibles concentrations peuvent limiter la croissance de la vie aquatique. Certains des effets discutés pour les paramètres d'acidité et de dioxyde de carbone sont pertinents pour la CE, comme l'impact négatif sur la photosynthèse. En effet, les matières solides élevées rendent l'eau plus trouble, ce qui ralentit le rythme de la photosynthèse. La CE donne une indication des solides dissous totaux, dont les sels dissous totaux sont un composant. Si le niveau de sels dans le TDS est élevé, il peut également contribuer à l'acidité de l'eau. Cependant, si le niveau de carbonates dans les TDS est élevé, cela peut contribuer à une augmentation de l'alcalinité, qui aide à protéger contre les changements d'acidité. C'est un bon exemple des interrelations entre les paramètres de qualité de l'eau.

Les niveaux acceptables d'EC dans les rivières et les ruisseaux varient en fonction du type de solides dissous présents, ce qui détermine l'utilisation du cours d'eau, par exemple pour la pêche, la natation ou comme source d'eau potable.

Il est important de comprendre la combinaison entre TDS et Total Solids. Les solides totaux désignent tous les solides qui sont en suspension ou dissous dans l'eau. Les solides dissous ne sont pas visibles dans l'eau car ils font partie de la solution en se dissolvant. Le TDS est la mesure des substances hydrosolubles contenues dans un échantillon d'eau. Dans un échantillon de solution prélevé dans une rivière, ces substances sont appelées "solides dissous" et l'eau est appelée le solvant.

Comment mesure-t-on la conductivité ?

La meilleure façon de mesurer la conductivité est d'utiliser un conductimètre. Deux électrodes auxquelles on applique un courant alternatif sont placées dans la solution. Cela crée un courant qui dépend de la conductivité de la solution. L'instrument lit ce courant et l'affiche en conductivité (EC) ou en ppm (TDS).

Étalonnage de la conductivité sur le terrain

Il est important d'étalonner la conductivité avant la mesure. En effet, les revêtements huileux et les contaminants biologiques peuvent modifier la géométrie apparente des cellules, ce qui entraîne un décalage de la constante cellulaire. Avant d'effectuer un étalonnage de la conductivité, vérifiez toujours que le capteur EC n'est pas encrassé ou obstrué.

La plupart des conductimètres sont étalonnés par rapport à une norme unique qui se rapproche de la conductance spécifique de l'échantillon ambiant. Un deuxième étalon peut être utilisé pour vérifier la linéarité de l'instrument dans la gamme de mesures.

  • Remplir un bécher avec suffisamment de solution d'étalonnage pour couvrir la jonction des électrodes (environ 75 mL dans un bécher de 100 mL).
  • Versez de la solution d'étalonnage supplémentaire dans un second bécher pour rincer le capteur.
  • Placer l'électrode dans le bécher de rinçage et s'assurer que les canaux du capteur EC sont remplis de solution d'étalonnage fraîche en soulevant et en abaissant le bécher à plusieurs reprises.
  • Placez l'électrode dans la coupelle d'étalonnage et tapotez pour libérer toutes les bulles d'air emprisonnées.
  • Confirmez le point d'étalonnage lorsque la lecture est stable ou lorsque les chiffres ne changent pas pendant au moins 5 secondes. (Certains appareils de mesure vous demandent d'entrer la valeur standard de la conductivité).
  • L'étalonnage est terminé. Rincer l'électrode avec de l'eau désionisée.

Oxygène dissous

xxx

Qu'est-ce que l'oxygène dissous ?

La concentration d'oxygène dissous (OD) dans l'eau est extrêmement importante dans la nature et dans l'environnement humain. Dans les océans, les lacs, les rivières et autres masses d'eau de surface, l'oxygène dissous est essentiel à la croissance et au développement de la vie aquatique. Sans oxygène, l'eau peut devenir toxique en raison de la décomposition anaérobie des matières organiques. Dans un environnement industriel, l'eau doit contenir au moins 2 mg/L d'oxygène pour protéger les conduites d'eau de la corrosion. Cependant, dans de nombreux cas, l'eau du système de chaudière ne peut pas contenir plus de 10 mg/L d'oxygène.

Pourquoi l'oxygène dissous est-il important ?

Les niveaux d'OD peuvent aider à indiquer la santé relative d'une masse d'eau. Si les niveaux d'OD sont normaux ou élevés, l'eau constitue un environnement propice à l'épanouissement d'une variété de vie aquatique. Si les niveaux d'OD sont faibles, cela peut indiquer la présence de polluants dans l'eau. Certains animaux aquatiques peuvent exister dans des eaux présentant une large gamme d'OD, mais d'autres ne peuvent pas survivre dans un environnement à faible teneur en oxygène dissous.

On s'attend à ce que les mesures de l'OD présentent de grandes fluctuations si l'eau contient une importante vie végétale. Ceci est dû au processus de photosynthèse. Comme l'activité photosynthétique est moindre la nuit, lorsqu'il n'y a pas de lumière, les plantes et les animaux présents dans l'eau consomment de l'oxygène par respiration, mais en même temps, la quantité d'oxygène produite est moindre. Par conséquent, les niveaux d'OD sont plus faibles tôt le matin par rapport aux autres moments de la journée. Lorsque la photosynthèse commence, les niveaux augmentent. C'est un bon exemple des avantages de la mesure des paramètres à différents moments de la journée. Si seule une mesure de l'OD est effectuée avant le lever du soleil, une conclusion inexacte peut être tirée concernant la santé de l'eau.

Bien que les niveaux d'OD soient partiellement influencés par l'activité photosynthétique, une source majeure d'OD provient de l'oxygène atmosphérique qui se mélange à l'eau. Ce phénomène se produit en plus grande quantité lorsque l'eau est turbulente. Les turbulences augmentent la surface de l'eau, de sorte que l'oxygène atmosphérique s'y mélange plus facilement. La concentration en oxygène de l'air est plus de 20 fois supérieure à celle de l'eau. Cette différence de concentration fait que l'oxygène atmosphérique se dissout dans l'eau lorsque les deux se rencontrent. S'il y a plus de surface d'eau à cette interface, davantage d'oxygène est absorbé dans l'air.

D'autres facteurs qui influencent les niveaux d'OD sont la température et le ruissellement de l'eau. L'oxygène se dissout plus facilement dans l'eau froide et l'eau froide a la capacité de retenir de plus grandes quantités de gaz que l'eau chaude, de sorte que le niveau d'OD diminue à mesure que l'eau se réchauffe. Les eaux de ruissellement peuvent contenir des déchets organiques naturels ou des polluants d'origine humaine. Dans les deux cas, les organismes présents dans l'eau doivent utiliser de l'oxygène pour décomposer ces polluants. Les déchets organiques peuvent également favoriser la croissance des plantes aquatiques. Lorsque les plantes meurent à la fin de la saison de croissance, leur décomposition entraîne une forte consommation d'oxygène.

Comment mesure-t-on l'oxygène dissous ?

Les concentrations d'oxygène dissous sont généralement exprimées en milligrammes de gaz par litre d'eau, mg/L. (L'unité mg/L est égale aux parties par million = ppm).

Les mesures sont généralement effectuées dans l'eau à l'aide d'un oxymètre et d'une sonde.

Il est important de mesurer les niveaux d'OD à différents moments de la journée et à différentes profondeurs d'eau. Ces mesures donnent une image globale des niveaux d'OD dans la masse d'eau étudiée. Comme pour tous les paramètres de qualité de l'eau, ces niveaux doivent être surveillés dans le temps. Cela fournit une quantité de points de données, de sorte que les tendances peuvent être identifiées et évaluées.

Étalonnage de l'oxygène dissous sur le terrain

La teneur en oxygène dissous (OD) de l'eau est mesurée à l'aide d'une sonde à membrane. Malheureusement, les brosses ou autres objets de nettoyage peuvent endommager la membrane. Le remplacement du capuchon de la membrane et de l'électrolyte est donc la meilleure façon d'effectuer un entretien périodique. Bien qu'il puisse être plus facile d'étalonner le capteur d'OD avant d'aller sur le terrain, il est préférable de l'étalonner sur le lieu d'échantillonnage, car les différences d'altitude et de pression barométrique entre le lieu d'étalonnage et le lieu de mesure peuvent entraîner des erreurs. Veillez à vérifier que les relevés de pression barométrique, de conductivité et de température sont corrects.

Procédure d'étalonnage (100%)

  • Remplir un gobelet d'étalonnage avec de l'eau (on peut aussi placer une éponge humide ou une serviette en papier au fond du récipient d'étalonnage de l'OD).
  • Placez l'électrode sans la serrer dans la coupelle d'étalonnage pour empêcher l'humidité de s'échapper. Veillez à ne pas mouiller votre capteur OD, car l'évaporation de l'humidité sur le capteur de température ou la sonde OD peut affecter les mesures pendant l'étalonnage.
  • Laissez le récipient se saturer de vapeur d'eau (environ 10 à 15 minutes). Pendant ce temps, allumez l'instrument pour permettre à la sonde OD de se réchauffer.
  • Confirmez le point d'étalonnage lorsque la valeur mesurée est stable ou lorsque les chiffres ne changent pas pendant au moins 5 secondes.
  • L'étalonnage est terminé. Rincer l'électrode avec de l'eau désionisée.

Procédure d'étalonnage (0%)

  • Remplir un gobelet d'étalonnage avec suffisamment de solution à 0 % d'oxygène pour couvrir la jonction de l'électrode (environ 75 mL dans un bécher de 100 mL).
  • Plongez le capteur OD dans la solution.
  • Confirmez le point d'étalonnage lorsque la valeur mesurée est stable ou lorsque les chiffres ne changent pas pendant au moins 5 secondes.
  • L'étalonnage est terminé. Rincer l'électrode avec de l'eau désionisée. Veillez à rincer la totalité de la solution OD 0% afin de ne pas affecter la mesure des échantillons ambiants.

Turbidité

xxx

Qu'est-ce que la turbidité ?

Dans sa forme la plus simple, la turbidité est simplement le caractère trouble de l'eau. La turbidité est généralement causée par des particules en suspension dans l'eau que nous ne pouvons pas voir individuellement. Ces particules peuvent être des algues, des saletés, des minéraux, des protéines, des huiles ou même des bactéries. La turbidité est une mesure optique qui indique la présence de particules en suspension. Il est mesuré en faisant passer de la lumière à travers un échantillon et en quantifiant la concentration de particules en suspension. Plus il y a de particules dans une solution, plus la turbidité est élevée.

Il est important de noter que, bien que la turbidité soit en corrélation avec les solides en suspension, la mesure de la turbidité n'est pas la même que celle des solides totaux en suspension (TSS). Les mesures des MES (matières en suspension) sont gravimétriques, c'est-à-dire que la masse de solides en suspension dans un échantillon est quantifiée en pesant les solides séparés.

Pourquoi est-il important de mesurer la turbidité ?

La turbidité peut contribuer à la santé et à la qualité générales d'un plan d'eau. Si l'eau est relativement claire, les organismes aquatiques peuvent profiter de l'augmentation de la lumière pour leurs activités photosynthétiques. Cette augmentation de la photosynthèse contribue à accroître l'apport d'oxygène dans l'eau. La turbidité est un indicateur facile des problèmes potentiels dans l'eau, car elle peut être mesurée à la fois visuellement et quantitativement. Si la turbidité est élevée, elle peut être un indicateur précoce d'un certain nombre de facteurs contributifs potentiels, tels qu'une augmentation des nutriments comme les nitrates ou les phosphates, une augmentation de la température de l'eau ou une augmentation des niveaux de dioxyde de carbone. Il peut également indiquer que des polluants d'origine humaine, tels que le ruissellement agricole ou les rejets industriels, ont un impact négatif sur la clarté de l'eau.

La diversité de la vie biologique diminue dans les eaux turbides. Au fil du temps, les espèces mourront et l'eau ne sera plus occupée que par les organismes dotés de systèmes suffisamment robustes pour survivre dans cet environnement. La qualité globale de l'eau continuera à diminuer dans les eaux turbides car le taux de photosynthèse restera faible. L'augmentation de la turbidité peut également fournir des "hôtes de particules" pour les métaux lourds et autres toxines.

Comment mesure-t-on la turbidité ?

Une façon de mesurer la turbidité est d'utiliser un disque de Secchi. Un disque de Secchi donne une indication de la profondeur maximale à laquelle la vie végétale peut se développer en identifiant la profondeur à laquelle la lumière ne pénètre plus dans l'eau. La photosynthèse ne peut avoir lieu sans lumière, de sorte que les plantes ne se développeront pas à des profondeurs inférieures à celles où le disque de Secchi est visible lorsqu'elles sont immergées. Comme les mesures du disque de Secchi sont basées sur l'abaissement du disque jusqu'à ce qu'il disparaisse, il ne peut être utilisé dans les rivières peu profondes ou à faible turbidité.

Les mesures du disque de Secchi varient selon les saisons en fonction des changements de la photosynthèse et donc de la croissance des algues. Dans la plupart des lacs, les mesures du disque de Secchi commencent à diminuer au printemps, avec des températures plus chaudes et une croissance accrue, et continuent à diminuer jusqu'à ce que la croissance des algues atteigne son maximum en été. Lorsque le temps plus frais s'installe et que la croissance diminue, les mesures du disque de Secchi augmentent à nouveau. Les précipitations peuvent également affecter les mesures. L'érosion due aux précipitations, au ruissellement et aux vitesses d'écoulement élevées peut entraîner des concentrations plus élevées de particules en suspension dans les cours d'eau entrants, ce qui entraîne une diminution des mesures du disque de Secchi. D'autre part, la température et le volume de l'eau entrante peuvent être suffisants pour diluer le lac avec de l'eau plus fraîche et plus claire et ralentir le taux de croissance des algues. Une eau plus claire et des taux de croissance plus faibles entraîneraient une augmentation des mesures du disque de Secchi.

Une façon plus précise de mesurer la turbidité est d'utiliser un turbidimètre ou un capteur de turbidité. Un turbidimètre fonctionne en faisant passer un faisceau de lumière infrarouge à travers un flacon contenant l'échantillon à tester. Un capteur détecte la quantité de lumière diffusée par les particules non dissoutes présentes dans l'échantillon. Un microprocesseur convertit ensuite les mesures en fausses unités de turbidité helométrique (NTU).

Étalonnage de la turbidité sur le terrain

L'étalonnage est facile en utilisant des solutions étalons primaires (AMCO-AEPA-1). Ces étalons préfabriqués sont préférables, mais des étalons peuvent être fabriqués avec de la formazine selon la méthode analytique 180.1 de l'EPA. Les cuvettes doivent être exemptes d'égratignures et la cuvette doit toujours être manipulée en ne touchant que le bouchon ou le dessus pour éviter toute souillure. Toute cuvette présentant des rayures visibles doit être jetée.

  • Si des étalons de formazine sont utilisés, mélangez doucement les cuvettes pendant environ 1 minute, puis laissez l'étalon se déposer pendant une autre minute avant de procéder à l'étalonnage.
  • Réglez et étalonnez l'instrument en utilisant un standard <0,1 NTU.
  • Sélectionnez l'un des étalons suivants et étalonnez ou vérifiez l'étalonnage si l'instrument n'accepte pas un deuxième étalon.
  • Répétez l'opération si nécessaire jusqu'à ce que l'instrument soit entièrement étalonné.

Comment Hanna Instruments peut-il vous aider à améliorer la qualité de votre eau ?

xxx

Multiparamètre étanche HI98194
pH/mV/Rédox/EC/TDS/Résistivité/Salinité/Oxygène dissous/Température

HI98194 est un instrument de mesure de terrain robuste et portable pour le pH, le potentiel redox, la conductivité, l'oxygène dissous et la température, avec les performances et les caractéristiques d'un appareil de qualité laboratoire.

  • Mesure jusqu'à 12 paramètres différents de la qualité de l'eau
  • Étalonnage rapide du pH, de la conductivité et de l'oxygène dissous avec une seule solution
  • Fonction BPL permettant de visualiser les informations relatives à l'étalonnage et à la décroissance par simple pression sur un bouton : date, heure, tampons/standards utilisés pour l'étalonnage et caractéristiques de la pente.

HI98194 facilite les mesures professionnelles sur le terrain en fournissant tout ce dont vous avez besoin dans une mallette robuste.

Plus d'infos sur le multiparamètre de terrain HI98194

 

 

xxx

Multiparamètre étanche Bluetooth® HI98494
pH/mV/Rédox/EC/TDS/Résistivité/Salinité/LDO/Température

HI98494 peut afficher de un à douze paramètres sur l'écran LCD rétro-éclairé à fort contraste. Les mesures de pH, EC et DO sont automatiquement compensées pour les variations de température. Les mesures d'oxygène dissous sont automatiquement compensées pour la pression barométrique et la salinité. Une aide contextuelle à l'écran est immédiatement disponible par simple pression sur un bouton. La sonde numérique étanche dispose d'un capteur de température intégré et de trois ports pour les capteurs de pH (ORP), EC et DO optique, qui sont automatiquement reconnus. Le couvercle de protection est en acier inoxydable.

  • Connectivité Bluetooth®
  • Boîtier robuste étanche IP67, sonde étanche IP68
  • Sonde numérique avec capteur de température intégré et trois ports pour les capteurs de pH (ORP), d’EC et d’OD optique
  • Capteurs à code couleur, remplaçables sur le terrain
  • Reconnaissance automatique des capteurs
  • Fonction Quick calibration
  • Mémorisation jusqu’à 45000 mesures
  • Conformité BPL
  • Aide contextuelle par simple pression sur un bouton
  • Écran LCD rétro-éclairé avec touches virtuelles multifonction
  • Double alimentation : batterie lithium-ion intégrée ou piles alcalines courantes comme source d’alimentation de secours

HI98494 offre la possibilité de se connecter sans fil à un appareil intelligent avec un smartphone ou un iPad en utilisant l'application Hanna Lab. Grâce à l'application, les journaux peuvent être envoyés par courrier électronique ou téléchargés.

Plus d'infos sur le multiparamètre de terrain HI98494





< Retour